Une pratique de recherche appliquée en sciences sociales

Productions

grvs

Sommaire

1. Articles scientifiques

2. Manuels de méthodologie d’intervention en matière de stratégies préventives

3. Ouvrages sur les tendances récentes des usages de substances psychoactives

4. Ouvrages collectifs

5. Rapports de recherche

6. Diagnostics territoriaux et évaluations

7. Conférences

8. Revues de littérature

  • 3. Ouvrages sur les tendances récentes des usages de substances psychoactives

Reynaud-Maurupt C, Hoareau E, Les carrières de consommation de cocaïne chez les usagers « cachés ». Dynamique de l’usage, stratégies de contrôle et conséquences de l’usage chez des consommateurs de cocaïne non connus du dispositif de prise en charge sanitaire et social, Observatoire français des drogues et des toxicomanies, 2011, 274 pages.

Outre sa diffusion croissante, les enquêtes quantitatives récentes ont montré que l’usage de la cocaïne se développait dans des milieux sociaux de plus en plus diversifiés. Pourtant, seule une partie des usagers de ce produit est connue des institutions socio sanitaires ou répressives (le plus souvent des usagers d’héroïne sous traitement de substitution qui utilisent occasionnellement ou régulièrement de la cocaïne, ainsi que des personnes caractérisées par des situations de grande précarité, usagers de crack notamment). Dans ce contexte, l’OFDT a souhaité, à travers son dispositif TREND, être en mesure de mieux décrire les individus qui, ne fréquentant pas les structures d’accueil ou n’ayant pas rencontré de difficulté au plan judiciaire, restent largement méconnus, donc « cachés ».
Cette enquête qualitative conduite par le GRVS dans le cadre du pôle TREND de l’OFDT, dont les données ont été recueillies en 2006-2007 dans huit agglomérations françaises, repose sur l’analyse de cinquante entretiens conduits avec des consommateurs appartenant à cette population « cachée ». A travers les discours des usagers rencontrés, qui se sont longuement confiés, des « carrières type » de consommation ont pu être reconstituées dans leurs différentes étapes (de l’expérimentation du produit aux phases éventuelles de consommation les plus compulsives). En parallèle, l’étude s’est penchée sur le point de vue de ces usagers : leurs perceptions des risques liés à leurs consommations, leurs stratégies pour contrôler et limiter leurs usages et leurs éventuels besoins et recours à des aides.
Loin des simplifications archétypales qui considèrent qu’il n’existe que deux profils majoritaires d’usagers de cocaïne (l’usager issu de l’élite sociale qui consomme par voie nasale dans des soirées branchées ou pour maximiser ses performances au travail versus l’usager en situation de précarité qui consomme par voie injectable ou fume du crack), cette étude dresse un portrait beaucoup plus complexe et nuancé de cette population largement polyconsommatrice.
 http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcrqc.pdf



Reynaud-Maurupt C, Les habitués du cannabis. Une enquête qualitative auprès des usagers réguliers, Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies, 2009, 311 pages. 

Cette étude qualitative conduite par le GRVS dans le cadre du pôle TREND de l’OFDT s’appuie sur l’analyse de soixante-dix entretiens approfondis recueillis auprès d’usagers réguliers de cannabis. Elle propose une description et une analyse des pratiques et des conséquences de l’usage régulier selon le discours des usagers eux-mêmes, pour rendre compte de leur point de vue. L’objectif était de mieux comprendre la place du cannabis dans leur vie quotidienne, en se focalisant particulièrement sur les motivations de l’usage, les carrières de consommation, les stratégies de gestion de l’usage qui permettent de concilier la pratique avec leurs contraintes personnelles et sociales et leur perception des conséquences sociales et sanitaires de la pratique. Le rapport permet entre autres de mettre en valeur une minimisation des risques sociaux et psychologiques de l’usage et dans le même temps une inquiétude non négligeable vis-à-vis des conséquences somatiques comme les risques pulmonaires et respiratoires.
L’enquête de terrain s’est déroulée en 2005, au moment de la mise en œuvre, sous l’impulsion de la Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les toxicomanies (MILDT), d’une nouvelle politique de santé publique dédiée à la prévention du développement des usages de cannabis. L’opportunité a été saisie d’interroger également ces usagers réguliers sur leur perception de la campagne « Le cannabis est une réalité ». Enfin, ces usagers se sont exprimés sur la politique de prévention des risques routiers liés au cannabis et sur la récente mise en place, au moment de l’enquête, des « consultations cannabis ».
 http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcrp1.pdf

Du fait des travaux conduits par GRVS sur les usages du cannabis, Catherine Reynaud-Maurupt a participé, à l’égal d’autres spécialistes, à un reportage réalisé par Olivier Julien pour la chaîne ARTE, « Les paradoxes du cannabis », diffusé le 5 février 2010.



Reynaud-Maurupt C, Chaker S, Claverie O, Monzel M, Moreau C, Evrard I, Cadet-Taïrou A, Pratiques et opinions liées aux usages des substances psychoactives dans l’espace festif Musiques Electroniques : étude de faisabilité d’une enquête quantitative en ‘population cachée’ à partir d’un plan de sondage ethnographiquement raisonné, Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, 2007, 143 pages. 

Cette étude des pratiques et des opinions liées aux substances psychoactives chez les personnes qui fréquentent l’espace festif « Musiques Electroniques » a été réalisée en 2004-2005 et est le fruit d’une collaboration entre le GRVS et dispositif TREND de l’OFDT. Ce travail apporte pour la première fois en France des éléments quantitatifs représentatifs des usages dans cette population ainsi qu’une visibilité inédite sur les différents groupes sociaux qui la constituent. L’étude permet de décrire leurs pratiques des substances psychoactives en mettant particulièrement l’accent sur les usages de cocaïne et d’ecstasy, leurs opinions sur  ces substances ainsi que leurs conduites à risque.
Pour ce faire, une méthode innovante de recueil d’information quantitative en population cachée a été expérimentée : l’échantillonnage à partir d’un plan de sondage ethnogra           phiquement raisonné.
La première étape a consisté a réalisé une cartographie quantifiée de l’espace festif « Musiques Electroniques » dans chacune des villes participant à l’étude (Toulouse, Nice, Rennes, Bordeaux et Metz) à partir de données qualitatives (observations sur site et entretiens avec les responsables des lieux festifs). Cette cartographie a ensuite été utilisée comme base pour construire le plan de sondage. La représentativité des données apparaît ainsi largement améliorée par rapport aux études antérieures. La seconde étape a permis de recueillir 1496 questionnaires qui sont ici exploités.
  http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcrn7.pdf



Reynaud-Maurupt C, Usage contemporain des plantes et des champignons hallucinogènes, Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, 2006, 160 pages. 

Ce rapport réalisé par GRVS dans le cadre du dispositif TREND de l’OFDT s’attache à décrire les pratiques et les motivations des usagers de plantes et de champignons hallucinogènes qui peuvent être rencontrés en France. Depuis un certain nombre d’années, les observations de terrain montrent un usage en pleine expansion, de même qu’une diversification, des substances relevant de cette famille de produits. L’étude est qualitative et s’appuie sur trente entretiens approfondis conduits avec des usagers ayant consommé des plantes ou des champignons hallucinogènes au moins six fois au cours de l’année précédant l’enquête. Une typologie des différentes significations investies dans la consommation des hallucinogènes naturels a été construite afin de rendre compte des représentations et des modalités d’usage associées à cette pratique.
  http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcrmc.pdf 



Reynaud-Maurupt C, Akoka S, Usages détournés de la kétamine en France 2001-2003 : Ket-riding ou les nouveaux voyages immobiles, Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, 2004, 153 pages.

Qui sont les usagers de kétamine ? Quelles sont les pratiques d'usage de ce produit ? Quelles sont les motivations des consommateurs ? Les effets recherchés et ressentis lors des prises ? Les fonctions du produit ? Les conséquences sociales et sanitaires de cet usage ? Comment les consommateurs perçoivent-ils la prise de risques ? Comment expliquer la diffusion grandissante de la kétamine, même si elle reste modérée, dans l'espace festif techno et certains groupes d'usagers de drogues ?
Cette recherche réalisée par le GRVS dans le cadre du dispositif TREND de l’OFDT s'inscrit dans une démarche de sciences sociales appliquées, et s'appuie sur le croisement de méthodes quantitative (questionnaires) et qualitatives (entretiens individuels et groupes focaux). Sur la base des connaissances produites, des stratégies spécifiques de prévention de l'usage nocif de kétamine, ainsi que de réduction des risques et des dommages, sont proposées.
  http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcrk6.pdf



Reynaud-Maurupt C, Verchère C, Les nouveaux usages de l’héroïne, Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, 2003, 119 pages. 

La stigmatisation de l’héroïne comme « drogue du sida » et la médicalisation d’une grande part de ses consommateurs par la substitution à partir de 1996 a engendré un recul de sa pratique. Des observations de terrain effectuées en 2000 relèvent cependant la consommation d’héroïne chez de jeunes usagers de substances psychoactives, ainsi que la visibilité récente de consommateurs d'héroine qui "chassent le dragon" (la fument sur de l'aluminium).
Cette étude, menée de septembre 2001 à fin 2002 par le GRVS dans le cadre du dispositif TREND de l’OFDT, vise à décrire et mieux comprendre les nouveaux usages de l'héroïne, les processus sociaux et les représentations subjectives qui les sous-tendent, ainsi que les caractéristiques sociologiques et sanitaires des consommateurs.
  http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcrj1.pdf



revenir au sommaire