Une pratique de recherche appliquée en sciences sociales

Travaux en cours

grvs

Sommaire

1. Préparation du déploiement du programme de prévention Good Behavior Game (GBG) : modélisation du transfert de compétences (formation de formateurs) et consolidation de l’expertise en Réseaux d’éducation prioritaire – Partenariats : Académie de Nice (SDEN06, SDEN83), CODES 83 – Santé Publique France, Mildeca, ARS PACA

2. Etude qualitative « CAARUD, CSAPA hors les murs » : partenariat avec la Fédération Addiction et la Direction Générale de la Santé (ministère des Affaires sociales et de la Santé)

 

Préparation du déploiement du programme de prévention Good Behavior Game (GBG) : modélisation du transfert de compétences (formation de formateurs) et consolidation de l’expertise en Réseaux d’éducation prioritaire – Partenariats : Académie de Nice (SDEN06, SDEN83), CODES 83 – Santé Publique France, Mildeca, ARS PACA

Le programme GBG est un programme de développement des compétences psychosociales destiné aux enfants de l’école élémentaire et fondé sur des preuves scientifiques (voir sur ce site dans la rubrique Productions/Rapports de recherche les résultats de l’essai-pilote 2015-2017 mené en partenariat avec les services départementaux de l’Education Nationale dans les Alpes-Maritimes ainsi que le film de témoignages des enseignantes de la première équipe pédagogique ayant implanté le programme en France).

Grâce au transfert de compétences réalisé au cours de l’essai-pilote 2015-2017 par l’American Institutes for Research (AIR) vers GRVS, l’équipe GRVS est la seule équipe française à disposer de formatrices GBG certifiées par les concepteurs du programme.

En 2017-2018, le GRVS s’implique dans la préparation des conditions nécessaires au déploiement du programme GBG en France par la mise en œuvre de deux objectifs principaux :

    - L’adaptation pour la France de la formation de formateurs : l’expérimentation du transfert de compétences s’effectue grâce à un partenariat avec le CODES 83 et les services départementaux de l’Education Nationale 83, qui implantent le programme dans deux écoles de la circonscription de Toulon 1, sous la supervision de GRVS.
    - La consolidation de l’expertise en Réseau d’Education Prioritaire : l’implantation se poursuit dans les Alpes-Maritimes au sein d’une nouvelle école REP de la circonscription de Valbonne/Vallauris et d’une nouvelle école REP+ dans la circonscription de Nice 2, grâce à un partenariat avec les services départementaux de l’Education Nationale 06.

L’organisation des transferts de compétences en dehors de l’Académie de Nice s’engage dès le début de l’année civile pour la rentrée scolaire suivante, afin de pouvoir mettre en place les conditions organisationnelles nécessaires avec les structures de prévention bénéficiaires de la formation de formateurs et les services départementaux de l’Education Nationale sur leur territoire.



Etude qualitative « CAARUD, CSAPA hors les murs » : partenariat avec la Fédération Addiction et la Direction Générale de la Santé (ministère des Affaires sociales et de la Santé)

Les actions dites « hors les murs », menées par les CAARUD et les CSAPA développent l’accessibilité géographique et sociale du dispositif spécialisé, en ouvrant l’accès aux soins en milieu rural et semi-rural d’une part, et en allant vers les personnes marginalisées et éloignées du soin d’autre part.

Des initiatives innovantes d’actions hors les murs, destinées à mieux prendre en charge les conduites addictives sont conduites localement sur le territoire français. Leur processus d’implantation et leurs résultats méritent une attention particulière, pour envisager leur caractère transposable sur d’autres territoires de proximité. Mutualiser l’expérience autour des actions déjà existantes peut faciliter l’action des professionnels exerçant en CAARUD et en CSAPA, en les incitant à développer des actions hors les murs sur la base de l’expérience déjà acquise par leurs homologues.

Cette préoccupation d’amélioration de la couverture territoriale en termes d’accès aux soins d’addictologie répond aux préconisations du plan gouvernemental de la MILDECA 2013-2017 (action 31 : renforcer l’accessibilité géographique et sociale), qui indiquent la nécessité de développer des dispositifs mobiles portés par les CAARUD, notamment en milieu rural, mais aussi de favoriser le déploiement des antennes et des consultations avancées de CSAPA, comme de renforcer l’accessibilité au traitement par méthadone.

Le projet a pour objectif général d’effectuer un état des lieux concernant les actions hors les murs déjà conduites par les CAARUD et les CSAPA et de permettre un transfert de connaissances et de compétences envers les autres professionnels du dispositif spécialisé.

Cinq objectifs opérationnels doivent permettre d’atteindre ce but :

  . Identifier les actions « hors les murs » existantes des CAARUD et des CSAPA (hors consultations avancées de CJC), pouvant être transposables dans d’autres structures
  . Déterminer des actions remarquables selon leur organisation et le service rendu, notamment en milieu rural et semi-rural
  . Décrire et analyser ces actions hors les murs au regard de leurs objectifs et de leur pertinence sur un territoire donné
  . Identifier les leviers et les freins
  . Produire un guide pour les professionnels du dispositif spécialisé